-->

Free French Books Free French Books
random

آخر الأخبار

random
random
جاري التحميل ...
random

Les accents et autres signes La ponctuation

Les accents et autres signes La ponctuation 

A.  Les accents et autres signes orthographiques. 

Dans la langue française, les accents et certains signes sont utilisés pour refléter la prononciation. Certains usages d'accent ou de voyelle mènent à des changements orthographiques. 

L'accent aigu : (´) se met en général sur un e fermé qui n’est pas suivi d’un d, f, ou z final : ... étudiés ; la vérité ; (attention : le chef ; le nez ; le pied ...) L’accent aigu ne s’utilise pas sur l’e fermé des syllabes er ou ez …, Exemple : le rocher, le nez. 

L'accent grave : ( `) se met sur un e ouvert, à la fin d’une syllabe ou devant un s final : décès ; mère ; père ; procès ; très ; dès (préposition) etc.; sur un a : déjà ; voilà, etc.; sur a, e, u afin de distinguer certains mots de leurs homonymes : a (avoir), à (préposition) ; ou (ou bien), où (lieu) et dans la conjugaison des verbes, l’avant dernier e prend un accent grave lorsque la dernière syllabe est muette : j’achète ... 

L'accent circonflexe : (ˆ) cet accent indique la suppression d’une voyelle ou d’un s. Exemples : l’âge ; l’être ; la forêt ; l’hôpital ; l’hôte ; l’hôtel ; l’île ; la tête. - L’accent circonflexe se met aussi sur le u des participes passés masculin singulier des verbes : devoir : dû / croître : crû / mouvoir : mû ; sur les adjectifs : mûr, mûre; sûr, sûre. Il se met sur le o des pronoms possessifs : Le nôtre, les nôtres ; le vôtre, les vôtres. Il se met sur le i d’un verbe en aître ou en oître, quand le i est suivi d’un t. Il se met sur la voyelle de l’avant dernière syllabe des deux premières personnes pluriel du passé défini : nous écoutâmes, vous refîtes..., et sur la voyelle de la dernière syllabe de la troisième personne singulier de l’imparfait du subjonctif : qu’il écoutât, qu’il refît... 



Attention : Il n’y a pas d’accent quand il s’agit d’un e ouvert qui précède un x ou quand le e est suivi de deux consonnes : un examen, j’appelle, le reste... 

Le tréma : ( ¨ ) indique que deux voyelles sont prononcées consécutivement : aiguë ; coïncidence ; haïr. 

œ : le e ouvert : œil ; œuf ; œuvre ; sœur. 

La cédille (de l’espagnol cedilla, « petit z ») : Le c cédille est utilisé devant les voyelles a, o, u pour donner au c le son d’un s sourd : ça ; commençons ; français. 

B. La liaison entre mots.
Dans certains cas, une consonne finale, muette dans un mot isolé, se prononce devant la voyelle ou l'h muet initial du mot suivant. 
s et x se prononcent comme un z deux-enfants → deu(x)-z-enfants 
d se prononce comme un t Elle a fait un grand effort. → ... un gran(d)-t-effort 
g se prononce k (rarement usité) f se prononce v dans les cas suivants: neu(f)-v-ans, neu(f)-v-autres, neu(f)-v-heures, neu(f)-v-hommes 
Il faut toujours faire la liaison entre l'article ou l'adjectif et le nom ou l'adjectif. 
Les uns et les autres. C'est un bel homme. 
La liaison se fait entre le pronom personnel et le verbe et les pronoms adverbiaux y, en. 
Vous-z-y allez? Vous-z-en avez? 
La liaison se fait entre le verbe et le pronom personnel 
Comment parle-t-il français? 
La liaison se fait après le verbe être. 
C'est un bel enfant. 
La liaison ne se fait pas après la conjonction de coordination et. 
C. L'élision :  
 C'est l'effacement d'une voyelle finale devant une voyelle initiale. 
 - Par exemple dans les articles définis : le ou la 
  C'est l'ami de Marise.  C'est de l'eau. 
 -Dans les pronoms :  je, me, te, se, que 
  J'ai ce livre.  Qu'a-t-il dit ? 
 -Dans les mots invariables : de, ne, que, jusque, lorsque, puisque, quoique 
 -Dans le pronom ce devant le pronom en et devant l'e ou l'a initial d'une forme simple ou composée du verbe être : 
  C'est intéressant.   Les mots suivants ne prennent pas d'apostrophe :  entre eux, entre amis, entre autres ... 

D. La ponctuation: 
Les signes de ponctuation (signes syntaxiques) permettent d’apporter de la clarté au discours écrit. 

1. La virgule : indique une courte pause. Elle sépare des parties semblables de la phrase quand il s’agit d’énumérations (noms, adjectifs, verbes ...) : Elle a mis des livres, un dictionnaire, un stylo et des classeurs dans son sac. Elle était belle, grande, intelligente et charmante. Elle est entrée, a fait ses devoirs et a préparé ses exercices pour le lendemain. 
La virgule est utilisée avant et après toute réunion de mots qui sépare le sujet du verbe : Cette jeune fille, dont les parents sont si fiers, est vraiment sympathique. 
La virgule est ajoutée après les mots mis en apostrophe : Le lendemain, elle est allée en classe.
2. Le point-virgule : indique une pause moyenne. Il sépare les parties semblables d’une même phrase, surtout si celle-ci est déjà subdivisée par la virgule. 
Cette étudiante étudie et fait ses devoirs ; cette autre s’amuse et sèche ses cours. Étudiez bien, vous réussirez ; étudiez mal, vous serez déçu. 
3. Le point : indique une grande pause. Il met fin à une phrase. Il faut travailler pour réussir. 
4. Les deux points : Ils annoncent une citation : Il ne peut pas dire : je ne veux rien faire. 
Ils sont utilisés avant une phrase qui développe celle qui précède. Ils ont travaillé : ils réussiront. 
Ils sont utilisés avant ou après une énumération. 
Pour faire une pizza, il vous faut : une pâte, des légumes, du fromage. Une pâte, des légumes, du fromage : voilà ce qu’il vous faut pour faire une pizza. 
5. Le point d’interrogation : il est employé à la fin d’une phrase qui exprime une question. Que voulez-vous dire ? 
6. Le point d’exclamation : il est utilisé après les interjections et à la fin des phrases qui marquent la joie, la surprise, l’admiration, la douleur, etc... 
C’est un concert magnifique ! 
7. Les points de suspension : ils indiquent une réticence, une interruption, une citation inachevée. Ce qu’elle fait... ça, c’est une autre affaire. 
8. La parenthèse : elle sert à insérer une pensée secondaire. 
Elle est allée faire du ski (malgré les conseils de sa mère) et elle s’est brisé la jambe. 
9. Les guillemets : ils se mettent au début et à la fin d’une citation, et quelquefois ils sont employés au début de chaque ligne quand il s’agit de citations. 
Rousseau a écrit : « Dès lors, j’ai retrouvé la paix de l’âme et presque la félicité. » 
10. Le tiret : sert pour marquer le changement d’interlocuteur dans le dialogue. 

E. Les règles typographiques des espaces en usage avant et après la ponctuation :

- Point (. ) et virgule (, ) sont suivis d'un espace. (Avant une parenthèse fermante, le point n’est pas suivi d’un espace.) - Les points de suspension (... ) sont suivis d'un espace. 
- Le tiret ( - ) est précédé et suivi d'un espace. - Point d'interrogation ( ? ), d'exclamation ( ! ), point-virgule ( ; ) et deux-points ( : ) sont précédés et suivis d'un espace. - Les guillemets ( « » ) ouvrants ou fermants sont, respectivement, précédés ou suivis d'un espace. - Les parenthèses ( ) ou crochets [ ] ouvrants et fermants ne sont pas suivis ou précédés d'un espace à l’intérieur mais reçoivent un espace à l’extérieur. 
- Apostrophes (‘) et traits d'unions (-) ne sont ni précédés ni suivis d'un espace. 
La ponctuation et les parenthèses : Une phrase entièrement terminée entre deux parenthèses ou deux guillemets est suivie d’un point à l’intérieur de la parenthèse ou du guillemet : (C’est ce qu’il avait dit.) Il dit un « Oh ! » de surprise. « Tu es fatigué, dit ma mère : va te reposer. » 
S’il s’agit de mots insérés à l’intérieur d’une phrase, la ponctuation suit la parenthèse fermante ou le guillemet fermant : 
Cette ponctuation (celle dont je parle), elle s’incarne dans le discours écrit. La ponctuation soulève de nombreuses questions (que je vais discuter). 
Un chiffre indiquant une note insérée au bas du texte ou à la fin du texte suit le mot discuté et précède la ponctuation. 
Eugène Le Roy 1 , dépeint la Dordogne dans son roman Jacquou le Croquant.


Le ge : après un g, le e est ajouté devant les voyelles a, o, u : mangea ; nageons. 

Signes utilisés pour épeler : 
L'apostrophe (‘ ) : Marque l’élision d’un a, e ou un i. 
Le trait d’union (- ) : Sert à lier deux ou plusieurs mots. dix-huit ; un arc-en-ciel ; un chef-d’œuvre ; suis-je ; regarde-moi ; Jean-Louis ... 

التعليقات



جميع الحقوق محفوظة

Free French Books

2019